Phuket

2 mois en Thailande pour ce premier récit de voyage 2010, mais seulement un mois à naviguer entre les nombreuses iles de la mer d'Andaman car après 6000 milles depuis l'Australie en à peine plus de 6 mois à ne faire QUE DU TOURISME, Lady Anne que les années (et les milles) non plus n'épargnent pas, avait sérieusement besoin que l'on s'occupe de lui!

Et quoi de mieux qu'une cure de jouvence au pays des "massages" comme le proposent si gracieusement les Thais à presque tous les coins de rue!

C'est donc sur la grande (50kms de long pour une dizaine de large) île de Phuket que nous avons jeté l'ancre quelques jours avant le début de l'année.

Bricolage sur Lady Anne bien sur, mais aussi découverte à moto de l'Ile de Phuket. La moto (des 125CC en général) est le moyen de locomotion du Thailandais qui n'hésite pas à rajouter une carriole sur le côté pour trimballer sa famille ou pour transformer son engin en commerce ambulant, mais aussi du touriste qui pour 4 Euros la location à la journée se mélange au flot de milliers de motos tous les jours sur les routes. Le temps de réaliser comment fonctionne le Thailandais sur la route (c'est à dire sans règles ni lois) et c'est parti, à la Thailandaise à travers ses routes grouillants de commerces mais aussi à la découverte du côté plus tropical de l'île avec des très jolies baies, des belles plages et la forêt où il n'est pas rare de croiser un éléphant traversant la route.

Bien que ça devienne maintenant une habitude depuis l'Indonésie, nous rencontrons une fois encore un peuple qui ne s'énerve jamais, très souriant, qui a le temps de vivre et qui se mettra toujours en quatre pour nous aider. Et même si le contact reste compliqué à cause de la langue Thaïe aux caractères biscornus qui ne représentent rien pour nous, nous nous sentons intégrés et acceptés dans la vie de tous les jours. Intégrés aussi car le coût de la vie est si bon marché que nous n'hésitons pas à vivre Thai, à acheter Thai et à découvrir la cuisine Thailandaise aux multiples parfums et épices dans les restos locaux.

Boite à outils, pots de peinture, machine à coudre, l'attirail du parfait bricoleur en main et après quelques semaines de labeur, Lady Anne est fin prêt à repartir en balade.

Cap vers le golfe à l'ouest de Phuket, la baie de Phang Nga. D'énormes blocs de calcaires disposés ça et là dans le golfe forment une quarantaine d'iles aux falaises vertigineuses et aux plages de sable blanc. Des grottes naturelles dans ces rochers donnent accès en kayak ou à la nage à des lagons intérieurs entourés de falaises et de forêts tropicales. Paysages enchanteurs et spectaculaires que nous classerons parmi les merveilles de la nature au même titre que le Sud Nouvelle Zélande ou l'Ouest Americain.

Incroyable... Une de ces iles, surnommée l'Ile de James Bond... où quelques scènes de l'Homme au pistolet d'or furent tournées il y a des années et où aujourd'hui des touristes payent pour y être débarqués par centaines chaque jour afin d'y découvrir une plage totalement envahie de marchands de coquillages, coraux (qui auraient certainement préférés rester au fond de l'eau) et de babioles inutiles. Exemple typique du tourisme de masse où les Thailandais sont les rois et arrivent à canaliser l'impressionnante quantité de touristes venus d'Europe vers des excursions à la journée sur UNE ILE dont le seul intérêt semble être le souvenir qu'elle a été foulée par le James Bond d'alors... alors que des iles similaires à celle ci il y en a bien une vingtaine, vierges et gratuites dans la baie de Phang Nga!!!

Paysage magique, mais eau de mer totalement verte et opaque, aussi l'envie d'eau claire nous démange, d'autant que la chaleur ne nous épargne pas en ce moment et nous contournons l'ile de Phuket par le sud pour rejoindre les Iles Similan en mer d'Andaman, ses eaux limpides et ses poissons multicolores pour une semaine de baignade et d'apnée.

Cette côte Ouest de la Thailande possèdent plusieurs autres archipels aux eaux transparentes que nous découvrirons l'an prochain. Notre visa de 2 mois se termine et il nous faut partir. Retour en Malaisie qui sera, en dehors d'une escapade en France et une autre au Vietnam, notre "home" pour les 10 mois à venir.

Quelques rayons de soleil pour tout ceux dont le printemps tarde à venir... et la bise à tous.

Pascale & Patrick