Tuamotu

Bonjour,

Au dernier email, nous arrivions donc sur le premier atoll des Tuamotus que nous voulions explorer. Nous avions choisi l'atoll de "Toau" car c'est le seul atoll facile abrité quelque soit le vent et la mer. Et nous avons bien fait car aux Tuamotus, ça peut être le paradis par beau temps et devenir l'enfer des bateaux en quelques heures avec le passage des dépressions et des vents changeant!

A Toau, nous avons été accueillis comme des rois par la famille Polynésienne qui y est installée... et tous les midis nous étions invités à des gueuletons pantagruéliques à terre. Un jour du poisson fraîchement pêché, le lendemain des coquillages ramassés ensemble sur le platier, des poulpes, des langoustes et un jour ils ont même tué le cochon.

Entre 2 bouffes, nous chaussions nos palmes et masques pour aller régaler nos yeux de tous les poissons multicolores qui abondent par ici. Dans ce premier atoll, les requins étaient peu nombreux, c'était bien pour s'habituer. En fait ici les requins de récifs, pointes noires et pointes blanches sont considérés comme des poissons "domestiques"... ils ne causent aucun danger et il faut juste prendre l'habitude de les considérer comme faisant partie du paysage. Pas facile au premier abord vu la quantité, mais on fait des progrès...

Ce n'est pas la même chose avec les requins gris qui eux sont très friands du poisson qui se retrouve au bout de la flèche... en général, tu n'as pas le temps de le ramener au dinghy, le requin gris a été plus rapide que toi!... Mais de toute façon, le poisson est plutôt ciguatéré ici, alors on ne chasse plus, comme ça on ne risque rien!

Après 10 jours de grand beau temps, nous sommes partis vers un nouvel atoll "APATAKI" histoire d'aller retrouver la ligne dans un atoll voisin inhabité!

Et depuis les dépressions se succèdent... le vent, la pluie... Bref, ça commence à devenir pénible... En cette saison, nous devrions pourtant avoir du grand beau temps. Encore une fois, ça confirme que le climat, c'est plus ce que c'était!!! Et le problème des atolls, c'est que c'est plus ou moins circulaire et qu'il est impossible de trouver en même temps un abris de l'Est et de l'Ouest... Alors il faut tout le temps anticiper et changer de coin en fonction du vent qui lui change encore plus rapidement! Et tout ça à travers un atoll qui est bien souvent mal pavé, avec beaucoup de patates de corail à fleur d'eau un peu partout.

Heureusement chaque rayon de soleil est exploité au maximum car malgré tout, il faut avouer que c'est vraiment magnifique... Le platier (formé par la barrière de corail autour du lagon) est très riches en coquillages, en coraux joliment colorés... nous y récoltons bon nombre de nos repas. Ensuite un petit tour dans les cocoteraies avoisinantes pour y trouver quelques crabes goûteux et quelques coeurs de palmier à mettre en salade.

Nous venons de nous arrêter devant une ferme perlière, principale ressource de bien des atolls où si la météo veut bien faire un break, nous allons essayer d'étudier tous les mystères de l'huitre perlière.

A bientôt pour la suite.

Bises & Amitiés à tous.

Pascale & Patrick