Tuamotu...

Pour tous ceux qui voyagent à travers nos récits... voici un nouvel épisode aux Tuamotus...

Le retour du beau temps font que les jours passent paisiblement aux Tuamotus où nous continuons l'exploration des Atolls quasiment inhabités et où nous essayons de vivre en autonomie "presque" totale. "Presque" car bien sur il nous faut quand même nous approvisionner en produits de base (farine, lait, sucre, beurre, riz...) lors de nos passages près des minuscules villages où

"l'épicerie locale" est approvisionnée 2 fois par mois par des petits cargos faisant la tournée des atolls depuis Tahiti.

En fonction de l'atoll où nous nous trouvons, les pêcheurs locaux nous apprennent à connaître les poissons comestibles et ceux qui ne le sont pas. En fait nous comprenons que plus on se rapproche de l'atoll de Mururoa, moins les poissons sont comestibles. C'est vrai que l'on n'y pense plus, mais les Paumotus (habitants des Tuamotus) eux s'en souviennent et sont là pour nous le rappeler car ça a détruit une bonne partie de leur garde manger.

Les parties de pêche sous marine sont généralement assez courtes car dès le premier poisson fléché, c'est le festival des requins qui espèrent bien s'emparer du poisson avant nous... Le premier poisson est facilement ramené en surface, le second il faut déjà jouer fin et le troisième par contre nous apporte un spectacle incroyable de requins fous se battant le poisson au bout de la flèche... En deux temps, trois mouvements, y'a plus rien, ni arêtes, ni écailles, ils ont tout ingurgité et tournent nerveusement en attendant le suivant... La pêche est terminée, nous quittons les lieux et laissons les requins retrouver leur calme.

C'est marrant comme les requins ici font la différence entre les plongeurs-nageurs et les plongeurs-pêcheurs... On se ballade en masque et tuba, les requins se balladent avec nous et font partie du paysage... les hommes sortent les fusils, les requins reconnaissent le bruit des flèches avant même qu'elles n'aient touché le poisson et l'ambiance change!!!

Nous trouvons ici beaucoup de coquillages, style "gros Bigorneaux" appelé MAOA ainsi que 2 ou 3 autres sortes... comme il est assez facile de les ramasser sur le platier (le platier étant l'anneau de corail autour de l'atoll sur lequel nous nous rendons à marée basse) , nous en faisons une grande consommation, cuisinés à toutes les sauces!

Toujours sur le platier nous ramassons aussi des oursins crayons... ce sont des oursins très gouteux qui à la place des épines ont de larges branches en forme de crayons et qui donc ne piquent pas!... Ici ils sont violets, mais on peut en trouver aussi des verts et des oranges.

Aux Tuamotus, il n'y aura jamais pénurie de noix de coco! Les Ilots (MOTU)que l'on trouve dans les atolls sont recouverts de cocotiers... les noix de coco tombent, germent et un nouveau cocotier pousse... d'où l'abondance!

Nous rapons la noix pour en faire du lait de coco frais qui sert de base de la plupart des préparations culinaires locales, nous agrémentons la noix de différentes manières et l'on se sert même de l'eau de coco dans la préparation du pain qui le rend particulièrement bon... c'est une de nos dernières trouvailles!

Pour les Polynésiens... le lait de coco soigne tous les maux!!!

Nous avons aussi appris à récolter les coeurs de palmiers... Pour 1 coeur, il faut sacrifier un jeune palmier... C'est vrai à première vue ça semble énorme, mais en fait les Ilots sont tellement denses en palmiers, et ça pousse tellement vite que ça ne fait pas de mal à la cocoteraie de couper quelques palmiers pour quelques coeurs en salade surtout qu'un palmier abattu au coupe coupe, c'est plutôt physique et d'autant plus mérité!

 

Après poissons, coquillages et cocotiers il nous restera à vous raconter les crabes et les huitres perlières, principale ressource des Tuamotus... ce sera juste pour dans quelques jours.

Bises et Amitiés

Pascale & Patrick